L’éco-contribution : un outil innovant au service de l’économie circulaire des papiers

19 Octobre 2015

Le taux de recyclage des vieux papiers est en constante progression en France. Une évolution qui récompense l'engagement environnemental au quotidien des acteurs de la filière papier, qui participent également au développement territorial des bonnes pratiques de collecte et de tri à travers l'éco-contribution.
Exemple concret en compagnie de René Martinez, Président du Syndicat Intercommunal de Traitement des Ordures Ménagères Sud Rhône.

Depuis la création de la Responsabilité Elargie du Producteur de papiers graphiques en 2006, le taux de recyclage des vieux papiers a progressé de 24% en France, pour atteindre 52% cette année. Des résultats encourageants atteints grâce à l'engagement des émetteurs de papiers en faveur des fibres recyclées et de l'éco-conception. Un engagement qui se concrétise également via l'éco-contribution, véritable soutien à l'innovation pour les collectivités locales. « Grâce au versement de l'éco-contribution, les émetteurs de papiers participent activement à l’économie circulaire des papiers sur le territoire, confirme René Martinez, Président du Syndicat Intercommunal de Traitement des Ordures Ménagères (SITOM) Sud Rhône, qui regroupe 28 communes semi-urbaines et rurales, pour 83 000 habitants et un tiers de collecte papiers en apport volontaire. Par exemple, la dotation d'accompagnement au changement Ecofolio nous a permis de financer une partie de notre "Plan papiers" lancé l'an dernier. Au programme : achat de bornes d’apport volontaire, création d'ateliers pédagogiques de fabrication de feuilles de papier recyclé, habillage des véhicules du SITOM avec les nouvelles consignes de tri, renforcement de la sensibilisation citoyenne au moyen de plusieurs campagnes d'affichage et d'information... » Autant d'initiatives rendues possible grâce à l'éco-contribution.

Déstockage des archives et étude prospective

Soutenue par Ecofolio dans le cadre d’une expérimentation, l'année 2015 du SITOM Sud Rhône a pour sa part vu le lancement d'un grand déstockage des archives publiques et privées (entreprises et foyers), au moyen de containers et de dispositifs de communication dédiés. « Grâce à ce genre d'actions, le captage s'améliore régulièrement et les chiffres progressent. Ils devraient dépasser les 2 600 tonnes collectées l'an passé, dont 800 tonnes de papiers nobles issus de bureaux », précise René Martinez.

Quid de 2016 ? L'éco-contribution participera notamment au financement d'une étude sur le renforcement du parc de containers, pour renforcer le maillage de points d'apport volontaire, de façon à faciliter le geste d'apport volontaire et le faire entrer dans les pratiques. En participant, par l'intermédiaire l'éco-contribution, à l’amélioration des dispositifs de collecte et aux actions de communication menées par les collectivités, les adhérents contribuent ainsi au développement des pratiques éco-responsables et de l'économie circulaire, au bénéfice de toute la filière.