les jeunes Parisiens créent leur campagne de sensibilisation au recyclage

1 Juin 2017

Les élèves s’engagent pour le tri des papiers avec la mairie de Paris, Ecofolio, le WWF et la Federation de Paris de la Ligue de l’enseignement !

La Semaine Européenne du développement durable est l’occasion de clôturer 3 années de partenariat entre Ecofolio, l’éco-organisme des papiers, la Mairie de Paris et la Fédération de Paris de la Ligue de l’enseignement pour éduquer les jeunes Parisiens au tri des papiers. 
À cette occasion, un grand concours « Les papiers font la Une » a été lancé auprès de tous les élèves de CE2/CM2 de la ville de Paris aux côtés d’un partenaire de choix : le WWF.

Le challenge : créer la campagne de sensibilisation qui incitera demain tous les jeunes Parisiens à trier leur papier.
L’affiche de sensibilisation de l’école des Tourelles à Paris (20ème) a retenu toute l’attention du Jury par son originalité. « La pire punition pour un papier, c’est d’être jeté dans la mauvaise poubelle » : tel est le slogan imaginé par 23 élèves de CE2 et de CM2 pour convaincre tous les Parisiens de trier leurs papiers. 

L’affiche a été diffusée dans toutes les écoles parisiennes et les lauréats récompensés lors de la cérémonie de remise des prix du  jeudi 1er juin à l’Hôtel de Ville de Paris. En présence de Alexandra Cordebard, Adjointe à la Maire de Paris, Antoinette Guhl, Adjointe à la Maire de Paris en charge de l’Economie sociale et solidaire, de l’innovation sociale et de l’économie circulaire, Géraldine Poivert, Directrice générale d’Ecofolio, Jean-Marc Roirant, Président de la Fédération de Paris de La Ligue de l’Enseignement, les élèves ont présenté leur projet et le processus créatif de leur production. 
 

 
Paris et le tri des papiers

Depuis trois ans, Ecofolio, l’éco-organisme des papiers avec la Mairie de Paris et la Fédération de Paris de la Ligue de l’Enseignement, sont engagés dans un partenariat pour développer Léo Folio, le programme d’éducation à l’économie circulaire des papiers. Ce programme pédagogique a permis de mobiliser plus de 10 400 élèves de Paris (soit 6 000 heures d’animations) autour de parcours spécialement adaptés aux écoles parisiennes sur les temps scolaires, périscolaires et extrascolaires : spectacles vivants, expositions, ateliers de papier recyclé… ont permis aux jeunes Parisiens de comprendre leur rôle dans la boucle du recyclage.