Ecolabels : comment choisir des papiers respectueux de l’environnement

8 Septembre 2016

Cahiers, ramettes, livres, enveloppes… il est possible de vérifier rapidement dans les rayons d’un magasin qu’un produit est écocompatible. Mais plusieurs labels se font concurrence. Tour d’horizon des logos !

Vous pouvez, vous aussi, prendre part à l’action collective des acteurs de la filière papier qui se sont engagés dans ce nouveau modèle de production, de consommation et de comportement responsable. Devenez un maillon essentiel de ce processus vertueux en adoptant une politique d’achat et d’utilisation responsable du papier. Véritables repères, les logos vous signalent les produits les plus respectueux de l’environnement… à performances égales.
 

FSC : une certification internationale

Le Forest Stewardship Council (FSC) est un organisme de certification international fondé à Toronto (Canada) en 1993. En 2003, le Secrétariat du FSC a été transféré à Bonn (Allemagne). Cet organisme s’attache à promouvoir une gestion forestière saine d’un point de vue écologique, social et économique. Organisme international, le FSC se décline dans chaque pays en bureaux nationaux. L’association FSC France, ou Conseil de soutien de la forêt, en est le bureau national français.

Les trois engagements scrutés par le FSC

Responsabilité écologique. La gestion forestière écologiquement appropriée garantit que la récolte des produits ligneux et non ligneux maintient la biodiversité de la forêt, la productivité et la fonctionnalité des écosystèmes.
Responsabilité sociale. La gestion forestière socialement bénéfique aide les populations locales et la société dans son ensemble à jouir des avantages à long terme et motivent également les populations locales à préserver les ressources forestières et à adhérer à des plans de gestion à long terme.
Responsabilité économique. La gestion forestière économiquement viable signifie que les opérations forestières sont structurées et gérées de manière à être suffisamment rentables, sans toutefois générer de profit financier au détriment de la ressource forestière, l'écosystème, ou des communautés affectées.
 

Le label « FSC 100% »

Il signifie que l'entièreté du produit (chaque fibre et chaque partie) provient de forêts certifiées FSC. Le texte d’accompagnement est « [type de produit] issu de forêts bien gérées ».
 

Le label « FSC mixte »

Il indique que le produit est fabriqué à partir de fibres de bois issues de forêts certifiées FSC, de matières recyclées et/ou de Bois Contrôlés FSC. Le texte d’accompagnement est « [type de produit] issu de sources responsables ».
 

Le label « FSC recyclé »

Il signifie que 100% du produit (chaque fibre et chaque partie) est fabriqué à partir de matières recyclées (dont un minimum de 85% est issu de la post-consommation). Ce label est utilisé principalement pour des produits en papier mais peut également se retrouver sur certains produits en bois. Le texte d’accompagnement est « [type de produit] fabriqué à partir de matériaux recyclés ».
 

PEFC : une autre certification internationale

Système européen lors de sa création en 1999, le Programme de reconnaissance des certifications forestières (Programme for the Endorsement of Forest Certification ou PEFC) est devenu depuis 2001 un système mondial. Il est représenté par le PEFC Council (PEFCC), organisation internationale non gouvernementale à but non lucratif basée à Genève (Suisse). En France, il est représenté par PEFC France.
Les missions de PEFC consistent à :

  • définir des orientations de gestion forestière durable (appelées métastandards) qui sont ensuite déclinées dans chaque pays membres à l'issue d'un mécanisme de reconnaissance internationale ;
  • valider par un vote de l'Assemblée générale les schémas nationaux de certification forestière PEFC ;
  • développer la gestion forestière durable et la certification forestière PEFC ;
  • promouvoir l'utilisation du bois certifié auprès des entreprises, des collectivités et du grand public.

 

Le label « Certifié PEFC™ »

Il garantit que le produit est issu de forêts gérées durablement, de sources recyclées ou contrôlées comme provenant de sources non controversées. Ce logo peut concerner des produits ne contenant pas de matières recyclées ou contenant jusqu’à 85 % de matières recyclées. Dans le premier cas, la mention apparaissant sous le logo est « Certifié PEFC – Ce produit est issus de forêts gérées durablement et de sources contrôlées. ». Dans le second cas, la mention est légèrement différente : « Certifié PEFC – Ce produit est issus de forêts gérées durablement, de sources recyclées et contrôlées. ».

Le label « PEFC™ Recyclé »

Il garantit que le produit est issu de sources recyclées et contrôlées comme provenant de sources non controversées. Lorsque le produit contient entre 70 et 85 % de matière recyclée, les produits peuvent arborer le logo « Certifié PEFC » (voir ci-dessus) ou le logo « PEFC Recyclé ». Au-delà de 85%, seul le logo « PEFC Recyclé » est utilisable. Sous le logo « PEFC » apparaitra la mention « PEFC Recyclé – Ce produit est issus de sources recyclées et contrôlées. »
 

EU Ecolabel : une reconnaissance européenne

L'Ecolabel européen a été institué en 1992 par l’Union européenne. Il s’applique à beaucoup de produits, dont le papier. Il vise à : « promouvoir la conception, la production, la commercialisation et l’utilisation de produits ayant une incidence moindre sur l’environnement pendant tout leur cycle de vie » et à « mieux informer les consommateurs des incidences qu’ont les produits sur l’environnement, sans pour autant compromettre la sécurité du produit ou des travailleurs, ou influer de manière significative sur les qualités qui rendent le produit propre à l’utilisation ».
 

NF Environnement : la norme française

Certification officielle française, NF environnement garantit des produits dont l’impact sur l’environnement est réduit tout au long de son cycle de vie et qui disposent de la même aptitude à l’usage que les autres produits du marché.
Le papier utilisé pour la réalisation des cahiers, carnets, agendas, etc. doit répondre aux mêmes qualités écologiques que celle de l’Ecolabel européen pour le papier ou que le Nordic Swan (voir ci-dessous). La couverture et les intercalaires doivent être fabriqués à partir de matériaux renouvelables et/ou contenant un minimum de 80% de matériaux recyclés ou à partir de fibres vierges issues de forêts gérées durablement. Les agendas avec protèges couverture doivent proposer une offre de recharge. Les techniques d’impression doivent avoir peu d’impact sur l’environnement : utilisation d’encre à base d’eau et d’encre végétale, faible émission de composés organiques volatils (COV), limitation de substances dangereuses. Les colles et vernis utilisés doivent également répondre à plusieurs critères de qualité environnementale. Le fabricant doit également démontrer qu’il possède un plan de gestion des déchets (stockage déchets dangereux, recyclage,…).
 

L’Ange bleu : la référence allemande

L’Ange bleu (Blauer Engel) est un écolabel allemand créé en 1978. Initié par le gouvernement, le label est délivré par un jury indépendant à des produits écocompatibles.
Le prix de l'Ange Bleu est précédé d'un examen du cycle de vie des produits. Cet examen prend en compte de nombreux aspects comme la protection de l'environnement et de la santé. Pour le papier recyclé, par exemple, les critères à respecter sont au nombre de 14 parmi lesquels se trouvent la nécessité que ses fibres doivent être constituées à 100% de papier recyclé, ne pas contenir de colorants à base de cadmium, plomb ou chrome, etc.
 

Nordic Swan : le label venu du Nord

Nordic Swan est l’écolabel officiel des pays nordique introduit par le Conseil des ministres nordiques et géré par Nordic Ecolabelling. Il s’agit d’une licence volontaire où des sociétés s’engagent à respecter des critères environnementaux, qualitatifs et sanitaires.
Les produits portant le label Nordic Swan répondent à des exigences extrêmement élevées climatiques et environnementales. Le cycle de vie du produit est analysé, à savoir l'impact du produit sur l'environnement, de la matière première aux déchets. Les critères concernent également la qualité du produit ainsi que les aspects liés à la santé. Chaque groupe de produits se voit attribuer des exigences de critères généraux ainsi que des exigences spécifiques au produit.