EcoFolio et l’AMF s’engagent pour faire progresser le recyclage des papiers de bureaux

15 Février 2012

Le 6 février dernier, EcoFolio et l’Association des Maires de France (AMF) ont signé la convention « Recycler davantage nos papiers de bureaux », sous l’égide du ministère de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, et de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie,  en présence de la ministre Nathalie Kosciusko-Morizet.  

Cette convention, grâce à l’action conjointe sur le terrain d’EcoFolio et de l’AMF, ouvre la voie à la mise en place de solutions opérationnelles et d’accompagnement des collectivités dans la collecte des papiers de bureaux en vue de leur recyclage.

Avec près de 60 kg consommé par employé et par an (Source : étude Ademe, Actualisation des flux de produits graphiques en France. Rapport final), le papier est de loin le premier consommable de bureau. Or, sur plus de 900 000 tonnes de déchets de papiers de bureaux produites chaque année en France, près de la moitié n’est pas encore collectée pour recyclage (Source : Copacel). L’objectif de cette convention est de développer l’ensemble des moyens, d'ici la fin de l’année 2015, pour recycler deux tiers du gisement.

Au premier rang de ces moyens, un dispositif terrain de mise en œuvre du changement animé par EcoFolio et l’AMF. Ces derniers proposeront une boîte à outils aux collectivités, offrant analyses techniques, moyens d’expertises et d’expérimentations, éléments de cadrage juridique et outils de communication qui permettront aux 36 000 communes de France de disposer des ressources techniques pour opérer le changement sur leur territoire.

Par ailleurs, dès cette année, EcoFolio et l’AMF remettront le Trophée des collectivités qui récompensera une collectivité locale s’étant illustrée par ses bonnes pratiques en faveur de la collecte et du tri des papiers de bureaux.  

Protecteur de l'environnement, le recyclage du papier bureautique participe également d’une économie circulaire créatrice de valeur et d'emplois. Grâce à ces caractéristiques d’efficacité économique et environnementale, le gisement supplémentaire créé par ce projet permettra d'assurer le maintien et la croissance de la filière française du recyclage des papiers.

Répondre à l’urgence économique et écologique, initier des projets de changement, aider les acteurs à s’adapter pour intégrer la boucle vertueuse du recyclage et préparer les grands  chantiers  de l'économie circulaire, tels sont les objectifs d’EcoFolio et de l'AMF à travers cette convention.