Demain, davantage de catalogues en papier recyclé ?

14 Janvier 2015

Ecofolio vient de lancer une étude visant à évaluer la faisabilité technique de l’impression de catalogues sur papier recyclé. Les résultats attendus pour la fin d’année permettront de cartographier l’offre papetière et éventuellement de définir de nouveaux processus de production. L’intérêt : accompagner au plus vite les émetteurs de catalogues de ventes dans l’évolution de leurs pratiques, au double bénéfice économique et environnemental.

IMG-actu-eco-conception-mag

À l’heure où les évolutions sociétales et les enjeux environnementaux ancrent les gestes éco-responsables, les impératifs techniques liés à l’édition de catalogues de vente peuvent représenter un frein à cette dynamique, avec une répercussion financière directe.
« Les analyses qui ont suivi la déclaration 2014 ont fait ressortir le fait que les émetteurs de catalogues, à la différence des émetteurs d'imprimés publicitaires, ont eu un accès limité au bonus sur l'origine de la fibre. En effet  12% des tonnages déclarés dans cette catégorie bénéficiaient du bonus, à comparer à une moyenne de 24% pour les imprimés publicitaires.», explique Jean-François Robert, Responsable des activités et des relations industrielles chez Ecofolio.
 

Une étude pour repousser les limites de l’éco-conception

De fait, si les  émetteurs de catalogues portent une attention croissante à l’éco-conception, ils évoquent aussi fréquemment des difficultés techniques et opérationnelles  pour  utiliser du papier recyclé.  Un constat qui a incité Ecofolio à lancer une  étude afin de trouver des solutions permettant à ces acteurs d’avoir accès à des papiers présentant un minimum de 50% de fibre recyclé et ainsi leur faire bénéficier des bonus sur l’origine de la fibre. Cette étude s’inscrit pleinement dans nos engagements d’accompagnement de nos adhérents pour leur permettre d’améliorer l’éco-conception des papiers et leur faciliter l’utilisation du papier recyclé.
 

Solutions recyclables à l’horizon

Conçue en collaboration avec les principales parties prenantes, dont la FEVAD, l'UDA et la FCD, l’étude menée par un bureau d’études spécialisé réalisera un état des lieux des pratiques actuelles de conception de catalogues, avant de se focaliser sur l’identification de nouvelles solutions d’impression des catalogues, au regard des critères du barème éco-différencié. Suivra une ultime phase de test des solutions envisagées, doublée d’un test panel consommateurs. « Attendues pour le troisième trimestre 2015, les conclusions de l’étude, seront largement communiquées à l’ensemble des acteurs de la filière graphique de façon à faire progresser l’éco-conception des supports papiers dans sa globalité », conclut Jean-François Robert.