Amiens Métropole : transition amorcée vers l'apport volontaire

26 Avril 2016

L'apport volontaire des papiers-cartons devient une réalité au quotidien, pour Amiens Métropole. Les bornes se déploient et la sensibilisation se structure autour d'opérations ciblées.

19 mars 2016, la première borne d'apport volontaire papiers-cartons d'Amiens Métropole est inaugurée sur ce territoire où les papiers étaient jusqu’à présent jetés en mélange avec les ordures ménagères résiduelles. La première « pierre » d'un édifice qui en comportera 320, réparties sur les 33 communes de l'agglomération. Financé à 75 % par Ecofolio dans le cadre du nouveau Plan Déchets d’Amiens Métropole et en partenariat avec Adelphe, le dispositif permet de collecter des papiers-cartons d’une meilleure qualité tout en optimisant les coûts.

« Le choix s'est fait sur des critères autant économiques qu'écologiques, confie Alain Gest, Président d’Amiens Métropole. Le papier est utile et crée de l’emploi. Son recyclage diminue les dépenses d’énergie et se révèle une solution rentable pour la collectivité. Un moteur de développement de l’économie circulaire sur notre territoire. »

Un dispositif de  sensibilisation ciblé

Pour accompagner les changements de pratiques, Amiens Métropole monte une vaste campagne de sensibilisation en partenariat avec Ecofolio. Amenée à toucher l'ensemble des communes, deux expérimentations sont déjà en cours : 

  • Une opération d'information en porte-à-porte auprès de 900 foyers par des animateurs du tri des papiers, complétée d'une formation des gardiens d'un ensemble HLM, pour bien sensibiliser les habitants.
  • Une mobilisation des étudiants, en partenariat avec le CROUS, l’UPJV et la FAEP (Fédération étudiante d’Amiens). Au programme : campagne d’affichage dans les locaux, exposition au resto U et recrutement d'étudiants pour former « La brigade du tri » et réaliser des actions en porte-à-porte dans tout le quartier.

Un concours de déstockage sera également proposé aux écoles élémentaires, avec une remise des prix pendant la semaine du développement durable, afin de récompenser les plus méritantes.

Mobilisation des communes

La mise en place du nouveau dispositif a été réalisée en concertation avec toutes les communes dont l'adhésion jouera un rôle moteur dans l’atteinte des objectifs ambitieux que se fixe la métropole. « Nous avons promis de ne pas augmenter la taxe d’enlèvement des ordures ménagères pendant notre mandat. Nous nous y tiendrons, tout en entrainant avec nous élus et concitoyens dans une dynamique vertueuse, bénéfique pour la collectivité et pour l’environnement », conclut Alain Gest