Agglopole Provence : priorité au recyclage des papiers

2 Juillet 2015

Acteur engagé du développement durable, la communauté d'agglomérations Agglopole Provence porte l'accent sur le développement du recyclage des déchets. Cette année, le papier est particulièrement à l'honneur, via de nombreuses actions de sensibilisation et un atelier dédié lors de la journée évènement Un dimanche en famille. Précisions d'Olivier Guirou, maire de La Fare-les-Oliviers et vice-président d'Agglopole Provence, délégué à la gestion des déchets.

Quel état des lieux dressez-vous de la collecte sélective du papier sur l'agglomération ?

Olivier Guirou : Depuis sa création en 2002, Agglopole Provence, qui représente 17 communes et plus de 138 000 habitants, s'évertue à mobiliser les citoyens autour du recyclage des déchets, dont les vieux papiers. Nous sommes partis de loin pour atteindre aujourd'hui un ratio de 15,8 kg de papiers collectés par habitant et par an. Il reste des progrès à faire pour rattraper la moyenne nationale (21,4 kg) et surtout pour tirer pleinement profit d'un gisement estimé à 53 kg/hab/an. L'objectif est double : à la fois économique et écologique. Écologique car recycler le papier rationalise la consommation de matières premières (bois, eau, énergie…). Économique car les papiers non triés sont inutilement enfouis avec les ordures ménagères au lieu d'être revendus. Autant de dépenses et de manque à gagner pour la collectivité.

Comment améliorer les performances ?

Nous jouons sur de nombreux plans. Les dispositifs de collecte mis en place (porte-à-porte et apport volontaire) incitent naturellement au tri, d'autant que nous avons couplé leur déploiement avec une réduction de fréquence de ramassage des ordures ménagères.
Nous menons surtout des actions de sensibilisation autour du geste de tri. La mise à jour des consignes permet d'expliquer que désormais tous les papiers peuvent être recyclés ! Un message relayé dans de nombreux supports : presse régionale et locale, site Internet de la Communauté d’Agglomération, revue  quadrimestrielle imprimée à 60 000 exemplaires, campagnes de communication sur les bus. Sans oublier la diffusion du film Ecofolio sur le cycle de vie du papier, dans les salles de cinéma de plusieurs communes et les animations lors des étapes de notre programme « La tournée des papiers ».

Cycle de vie du papier

Quel est l'objectif de « La tournée des papiers » ?

L'idée est de toucher le plus largement possible les habitants de notre territoire. Des collectes ludiques, sous forme de challenge, sont ainsi régulièrement organisées au pied des immeubles, le plus souvent en partenariat avec des associations locales. Plusieurs dizaines de kilos sont récoltées à chaque fois et les ambassadeurs du tri présents sur place accompagnent les participants, répondent à leurs questions, distribuent des guides et remettent des petits cadeaux. À travers ces activités participatives, nous essayons de rendre le tri plus attractif, pour qu'il devienne une habitude. 

Menez-vous des actions plus spécifiquement ciblées ? 

Nous sommes très attachés à la sensibilisation scolaire. Les enfants sont les trieurs de demain, mais ils jouent surtout le rôle de vecteur pour impliquer les parents dans le recyclage. Agglopole Provence intervient donc régulièrement dans les classes, pour expliquer les enjeux du tri et poursuit la démarche informative à travers les cahiers, guides et autres documents, ainsi que par le biais d'ateliers artistiques.

La sensibilisation s'organise également petit à petit dans les administrations et nous soutenons les projets des sociétés qui nous sollicitent. De façon plus proactive, nous cherchons aussi à rencontrer les gérants de grosses entreprises, pour les inciter à intégrer à leur politique HSE (Hygiène Sécurité Environnement) les enjeux du recyclage, qui sont colossaux dans ce milieu. 

Comment s'est déroulée la journée Un dimanche en famille, du 31 mai dernier ?

Manifestation gratuite organisée chaque année par Agglopole Provence, Un dimanche en famille propose des activités sportives et ludiques destinées à la famille au sens large. Pour cette 11ème édition, qui a accueilli plus de 5 500 visiteurs, le focus avait été mis sur la protection de l'environnement. Présents sur un stand dédié, les ambassadeurs du tri ont distribué des flyers, des documents et des goodies et organisé des jeux pour gagner des « éco-lots ». Les enfants ont également été invités à fabriquer des cartes à partir de collages de représentations d’animaux dans le cadre d'une animation « Petits papiers et biodiversité », menée en partenariat avec le service Natura 2000. Là encore, le but était de faire le lien entre écologie et économie, et d'ancrer les comportements éco-responsables dans les gestes du quotidien.

temoignage_agglopole_provence

Le message est de mieux en mieux reçu et nous le voyons avec la progression régulière du chiffre de tri corrélé à la diminution de celui de l'enfouissement en décharge. Notre ambition : augmenter de 5 % d'ici fin 2016 les quantités de papiers collectées sur l'ensemble du territoire intercommunal.