15 astuces pour optimiser sa consommation de papier

29 Juillet 2016

Trier et recycler le papier c’est bien, mais maîtriser sa consommation ce n’est pas mal non plus. Nous vous proposons une petite quinzaine d’astuces pour y voir plus clair, inspirées des préconisations liées à la Semaine européenne de réduction des déchets.

#1
Doit-on privilégier le format informatique pour tout envoi de document? Certes la démarche est tentante, car d’un point du vue visuel autant que matériel, l’utilisation de l’ordinateur semble bannir le papier du paysage. Mais attention, car au-delà de l’envoi, il y a la réception. Il faudra donc s’assurer que le destinataire ne se décide pas à imprimer votre message ou votre document en quelques dizaines d’exemplaires. Par ailleurs, si elle est moins visible, les ordinateurs, et plus globalement l’Internet sont eux aussi un facteur de pollution.

#2
Pas d’impression systématique. Avant d’imprimer, il est bon de réfléchir à ce que l’on a effectivement besoin d’imprimer. Sur un rapport de 250 pages, seules quelques dizaines de pages peuvent parfois valoir la peine d’y consacrer quelques feuilles de papier, fussent-elles recyclées.

#3
Privilégiez l’impression en noir et blanc ainsi que le mode économique de l’imprimante.

#4
Toujours dans la même veine (au bureau), utiliser la fonction “réduction” de la photocopieuse peut permettre de réduire sensiblement le nombre de feuilles de papier mobilisées.

#5
Imprimez recto-verso. Une mesure qui logiquement, et appliquée avec constance, devrait permettre de diminuer de moitié la consommation de papier.

#6
Si vous n’imprimez pas recto-verso, vous pouvez toujours recyclez les faces verso de vos documents… en brouillon.

#7
Dans votre entreprise, soyez moteur et participez à la collecte sélective pour que le papier puisse être plus facilement recyclé.

#8
Avant d’imprimer un document, pensez à en rationaliser la taille. Pourquoi imprimer en Arial 15, quand on peut lire le même texte en Times New Roman 10?

#9
Réduisez le grammage de votre papier. Pour la plupart des travaux d’impression un papier de 80g fera très bien l’affaire. Et pour les documents à la durée de vie plus éphémère et/ou de moindre importance, un faible grammage n’aura pas d’incidence sur le confort de lecture final.

#10
Activez le correcteur d’orthographe ! Pas dans l’optique d’une future réception à l’Académie française mais plus concrètement pour éviter la multiplication des impressions d’essai dans lesquelles vous ne manquerez pas de retrouver quelques coquilles.

#11
Dans la même optique, un petit passage par la fonction “aperçu avant impression” peut s’avérer très utile.

#12
Le papier et le numérique ont chacun leurs atouts et révèlent leur complémentarité dans les usages et leur rapport au temps : si le papier accompagne de préférence les temps de qualité, de déconnexion, d’approfondissement et de réflexion, le numérique est plutôt voué à en faire gagner. Pour faire le meilleur choix identifiez le temps qui sera nécessaire à la consultation de votre document.

#13
Enregistrez votre consommation de papier. Oui, réduire sa consommation, économiser du papier, c’est aussi un challenge, l’un de ces petits défis du quotidien que dans une démarche de gamification vous aurez peut-être aussi plaisir à partager avec vos collègues de bureau.

#14
Evitez les doublons et réduisez au minimum le nombre de destinataires.

#15
Nettoyez votre base de données. Ne pas hésiter à faire périodiquement le ménage dans son fichier d’adresses et à supprimer pour tel ou tel envoi de document, les contacts inactifs.